L'ADULTE

Age bordé de crises, de remaniements identitaires.

On remarque dans cette phase 3 moments de crises

Adulte = production historique comme l'adulte évolue, comme se positionne t-il ds la transmission?

Peur : Travail

        : vie (rôles à endosser)

        : insécurité ( santé)

Il est noyé dans son travail, son avenir est incertain ( niveau familial)

Il est influençable, instable car il veut à tt prix être dans la maîtrise.

Il est difficile de définir ce terme, peu homogène, adulte = maillon faible.

C'est un concept variable, polysémique, à plusieurs acceptations, c'est un age chronologique, celui des statistiques, l'age bio( médecins...) avec l'horloge hormonal, age subjectif( psy...), on entre tot ou tard , age normatif ( socio...).

Il cherche la société, il va construire sa définition, ses normes.

Les liens st arbitraires, artificiels, puisque adulte = construction sociale et culturelle.

Ce 2ème age est la seule catégorie d'age qui puisse revendiquer une certaine autonomie face à des rôles sociaux à assumer.

Cependant, la désinstitutionalisation  du cours de la vie liée à la déritualisation des classes d'ages constitue de nouvelles données pour penser la vie de l'adulte depuis une trentaine d'années.

Désinstitutionalisation = grande crise des systèmes régulateurs que st la crise de l'état, la crise de la famille, la crise du travail.

Le terme adulte ne semble se comprendre que négativement.

C'est depuis une trentaine d'années qu'on a découvert ce mi-tps de la vie, cet age intermédiaire, post-ado, et vieillesse.

Difficile de savoir quand il commence et quand il finit : jeunes adultes, vieux adultes. Age le plus long de l'existence avec la hausse de l'espérance de vie.

Les relations inter-génerationnelles ne peuvent plus s'appréhender en terme de rupture, de séparation ms plutôt en terme de brouillage de classe d'age.

En effet, cet age adulte est un age renié au deux bouts: une jeunesse interminable et une retraite précoce.

Fluidité de cet age, d'autant qu'aujourd'hui , il y a disparition des rites de passage.

Dans les sociétés rurales existaient des mythes unificateurs, croyances communautaires, ms aussi des rites de passage ( fiançailles, conscription, contrat d'embauche, contrat d'apprentissage...) = horizon de la ruralité.

Aujourd'hui l'adulte, jusqu'à l'après guerre se définit par deux pivots:

- L'intégration dans une famille

- L'intégration dans un emploi

Aujourd'hui ces deux colonnes st très menacées ( fractures familiales et parcours professionnel instable, avec chômage, exclusion du marché du travail...).

On entre dans l'ère de l'incertitude, de l'instabilité, ds l'aire de l'itinéraire recomposé.

La problématique familiale se recentre sur le lien de filiation qui est un lien stable, au détriment de l'alliance, qui lui est devenu très fragile.

Toutes ces souffrances narcissiques impliquent un comportement de deuil, perte, repli sur soi, solitude jusqu'à la fatigue d'être soi (Einrenberg).

L'Adulte va se rabattre de plus en plus sur un court terme réduit à l'instant, d'où la montée des urgences, la montée des pulsions.

Le tps de l'adulte est de plus en plus orienté vers le projet, la créativité, un tps orienté vers l'avenir beaucoup plus que sur le passé ( transmission, mémoire...), sont devenus contre-productifs. On assiste de ce fait à la crise des engagements durables.

Les itinéraires st de plus en plus bricolés, négociés, chacun est sommés de se mettre en scène, de se vendre, d'être compétitif.

L'image de soi de l'adulte sera constamment remise en cause, il faudra qu'il se bricole lui meme, qu'il prenne la bonne posture.

En plus de ça, s'ajoute le trouble identitaire: montée d'androgynie, la métaphore paternelle est mise à mal.

Il y a dans nos sociétés un appauvrissement identitaire.

Jusqu'au début du 20ème siècle: être adulte = être parvenu terme de l'enfance.

Etymologie: adultus = qui a cessé de croître.

A la fin de la 2ème guerre mondiale , la force était un pays à majorité rurale, les modes d'initiations fonctionnaient normalement ( en inter-génerationnel).

Les rites de passage étaient assurés, de même que les seuils d'age étaient bien identifiés.

Adulte: norme perçu comme achèvement affectif, capable de transmission , d'initiation, puisque adossé à des repères historiques et générationnels.

Adulte enfermé dans un rôle rigide d'où le mythe de l’adulte incarnant plus le passé que l'avenir.

Cidalia & Lydie